Les application entièrement en ligne, on en entends parler, et on en voie à toutes les sauces. En commençant par les webmails il y a quelques années (une messagerie accessible de partout), les applications en ligne, où tout passe par le navigateur, se sont répandues à une vitesse phénoménale. De la publication de documents, la messagerie électronique, en passant par l’agenda et plus récemment, la retouche photo, nos logiciels ont tendance à quitter notre disque dur pour aller sur celui d’un serveur, à des centaines voir des milliers de kilomètres. Le sésame pour y accéder ? Un simple nom d’utilisateur et un mot de passe.

Un progrès pour certains

Pour certains, ces applications en ligne sont un réel progrès. En effet, il est assez pratique de se connecter à internet, et avoir accès à ses logiciels, où que l’on soit. De même, laisser ses documents en ligne, permet de travailler avec partout dans le monde.

L’accessibilité et le confort oubliés

Un des problèmes des application en ligne est le fait qu’elles soient lues par un navigateur internet. Cela oblige à utiliser des langages web, tels le Javascript, qui ne sont pas compatibles avec tous. Et que dire des applications réalisées en Java, ou il faut que la bonne version de laJVM soit installée. Sans compter un autre problème, celui de la vitesse. Qui dit Webapplication dit communication permanente entre le client et le serveur. Il suffit que le serveur soit surchargé pour que la vitesse soit très lente. De même, les langages web ne sont pas fait pour faire des logiciels complets. Ce sont des langages lents. Dans ce cas, c’est bien joli, les applications en ligne, mais ce n’est pas ce qu’il y a de mieux en terme de confort d’utilisation.

Un danger pour vos données et votre vie privée

Le confort d’utilisation, lui, peut s’améliorer. Cela dépend de l’avenir des langages web et de la qualité des connexions internet. Toutefois, le problème des applications en ligne qui ne pourra jamais s’améliorer est celui de la vie privée. Des géants comme Google peuvent tout à fait se servir de ces données pour vous faire de la publicité ciblée (d’ailleurs, cette utilisation est avouée par Google lui-même dans sa messagerie Gmail). Quel usage est fait exactement de ces données ? L’on n’en sais pas grand chose. Certains projets, comme Mozilla Weave, vont beaucoup plus loin, car il s’agit de stocker votre profil Firefox en entier sur un serveur distant, cookies, historique et mots de passes compris. Certes, il est crypté, mais le problème de la vie privée mérite quand-même d’être posé.

Un autre problème majeur des webapplications est le problème des sauvegardes. Vos données sont en effet situées sur un serveur distant, et ne sont pas toujours faciles à exporter. Si le service qui les héberge ferme ses portes ou se fait pirater, vous pouvez dire adieu à vos données.

Conclusion

Bien que certains pensent que les applications en ligne soient l’avenir, je pense qu’il y a encore beaucoup d’obstacles et de problèmes avant leur généralisation. De plus, une fois nos données confiées à un serveur web, nous ne pouvons savoir quel usage exactement en sera fait.

Liens

-2008 sera-t-elle l’année des télégiciels ? (01net) -Mozilla Weave : sauvegarder votre profil sur le Web (Site du zéro) -Utilisez la suite OpenOffice.org en ligne avec Ulteo (Site du zéro) -Une fonctionnalité de Google critiquée par ses utilisateurs (Site du zéro)