Bonjour à tous,

Surveillant de très près l’actualité de ce projet de loi, je sui tombé sur un lien très intéressant : Riposte graduée : pourquoi la contestation s’arrête aux frontières du net ? (Numerama).

L’analyse est très intéressante, et certains commentaires le sont autant. On peut en tirer les conclusions suivantes : -1° Internet est un “autre univers”, avec sa propre culture, ses propres moeurs. Le Réseau a été conçu pour partager la connaissance. -2° Actuellement, la plupart des médias et des politiques tentent d’appliquer à Internet les règles et business-model du “monde réel”, sans prendre en compte les spécificités d’Internet. -3° Conséquence directe des deux points précédents, les internautes ignorent les lois, et contestent énormément les nouvelles qui tentent de transformer Internet en un média “classique”. -4° Ces contestations ne sont pas visibles. Pourtant, il s’agit de contestations énormes. Pourquoi n’en entendons-nous pas parler ailleurs que sur internet ou dans la presse spécialisée ? Selon Nicolas Vanbremeersch (Versac), cité dans l’article de Numerama. Selon lui, les associations militantes sur internet ne cherchent pas à faire de la mobilisation à grande échelle, car elles n’en ont pas besoin. C’est vrai que la plupart des structures existantes sont relativement fermées, connus des seuls internautes chevronnés. Elle n’essayent pas de faire de communication. Une autre piste a été montrée dans les commentaires de Numerama, une piste que je trouve relativement intéressante. En France, quoi qu’on en dise, le seul moyen de se faire entendre est d’aller dans la rue de faire des manifestations. Sur internet, la distance (physique et émotionelle) entre les participants à des actions sont telles qu’il est presque impossible d’organiser ne serait-ce qu’une manifestation.

Le résultat, vus le connaissez tous : dans 3 jours, les débats au parlement vont commencer, et madame Michu n’est pas au courant. Cette même madame Michu qui a laissé sa MachinBox avec la configuration par défaut de son FAI (à savoir probablement une clé WEP), qui sera pourtant la première coupée du Net sans rien avoir téléchargé.