J’ai eu, il y a quelques minutes, une petite conversation constructive sur IRC (c’est relativement rare pour être souligné).

La réflexion étant intéressante, je la partage ici.

conçernant Hadopi, j’ai aussi l’impression qu’en ce moment, c’est “chacun sa merde” qui est au courant de le grève des médecins la semaine dernière ? qui sait à quoi ils s’opposaient ? qui les a soutenus ? et pareil conçernant la grève des étudiants flo: les grèves des médecins et des étudiants, elles ont plus de visibilité que les manifs contre Hadopi (la preuve, j’étais au courant alors que je suis loin de suivre l’actualité en profondeur) Mais le “chacun sa merde”, je me demande si ce n’est pas voulu, pour disperser tout le monde et tout faire passer Puis on dilue le tout dans la grippe mexicaine et la crise financière pour dire “regardez, il y a bien plus grave” Bref, niveau timing c’est bien pensé… tout le monde sait qu’il y a un mouvement sur HADOPI, personne sait pourquoi exactement comme les médecins, les étudiants… (mais sur le reste, t’as tout à fait raison, kankan)

Le gouvernement fait plusieurs réformes contestées dans différents domaines en ce moment, ce qui permet de disperser les forces.

Enfin, on donne à ceux qui ne sont concernés par aucune des luttes d’autres sujets de préoccupation.

La bonne question, c’est comment faire comprendre les mouvements, qui sont des mouvements d’initiés (dans les 3 cas) ? Comment intéresser ceux qui ne se sentent pas concernés ?

Malheureusement, je n’ai pas de réponse…