Le DNS est un des services les plus essentiels d’Internet.

Mais c’est quoi le DNS ?

Si vous ne le savez pas encore, chaque machine sur Internet est adressée de manière unique par une série de nombres appelée adresse IP. Par exemple, 91.121.100.99 est l’adresse IP actuelle de la machine qui héberge ce blog. Bien que les nombres soient facile à manier pour les machines, ce n’est pas facile à retenir pour un humain. Un humain retient mieux des lettres, des mots. Le DNS, ou Domain Name System, permet justement d’associer un nom (par exemple kankan.is-a-geek.net) à une adresse IP. Pour cela votre PC connait l’adresse IP d’un serveur DNS (en général celui de votre FAI). À chaque requête, il va demander au serveur DNS qu’il connait Quelle est l’adresse IP de kankan.is-a-geek.net ?. Le serveur DNs regarde s’il n’a pas déjà la réponde en mémoire, et si cette réponse n’est pas périmée. Si tout est bon, il l’envoie à votre PC. Sinon, il interroge les serveurs DNS racines, qui vont lui indiquer quels serveurs interroger pour avoir la réponse. Ces serveurs peuvent eux-même répondre, où indiquer au autre serveur où se situe l’adresse IP demandée. Pour éviter de faire toutes ces demandes à chaque fois, le serveur DNS de votre FAI va enregistrer la réponse.

(Ceci est assez schématique, en réalité c’est bien plus complexe)

Pourquoi Google lance-t-il un serveur DNS ?

Google a décidé d’ouvrir un serveur DNS public, qui joue le même rôle que le serveur DNS de votre FAI. Le but officiel de Google est d’avoir un serveur DNS rapide, le plus rapide possible pour accélérer votre navigation sur Internet. Cela permet aussi de contrer certaines pratiques des FAI pour vous rediriger vers une page de pub si le nom de domaine n’existe pas (DNS menteur). Toutefois, cela donne un pouvoir considérable à Google. Déjà, il est possible de voir quels sites vous consultez (d’après la FAQ, les adresses IP des internautes utilisant ces DNS sont effacées des logs après 24h, mais le reste est gardé pour faire des statistiques, et les infos ne sont pas croisées avec votre compte Google). Biens que ses informations soient anonymisées, elles permettent de faire des statistiques (mots-clés populaire, etc). Il y a quand-même un point positif : le DNS public de Google n’est pas un DNS menteur. De plus, le DNS de Google semble très rapide (plus qu’OpenDNS). Mais il ne vaut pas un serveur DNS local.

Utiliser les serveurs DNS de Google

Pour utiliser les serveurs DNS de Google, il suffit de configurer votre système d’exploitation pour utiliser 8.8.8.8 en serveur DNS primaire et 8.8.4.4 en serveur DNS secondaire.

Références

-Tout le monde parle de Google DNS