Le passage à la TVA de 19,6% sur la partie télévisuelle des offres Triple-Play a été un prétexte a une foule d’augmentation, sur le mobile comme sur le fixe. En effet, suite à pas mal de bricolage, de la TVA à 5,5% a été collée à peu près n’importe où, même là où elle n’aurait jamais dû s’y trouver.

On va commencer par SFR, qui a décidé d’arrondir l’augmentation de TVA faisant passer l’ensemble de son forfait de 29,90€ à 31,90€. Or, si l’on calcule bien, le passage de la TVA à 19,6% aurait dû se traduire par une augmentation du prix TTC de 1,87€ et non de de 2€. Ce petit tour de passe-passe pourrait rapporter jusqu’à 7 millions d’Euros par an à SFR selon Numérama. Et l’on ne parle pas des forfaits mobiles…

Free, quant-à lui, a décidé de transformer la télévision en une option payante pour les dégroupés. Cette option, facturée 1,99€, présente un avantage certain pour les abonnés comme pour le FAI : ceux qui ne veulent pas de la TV (comme moi) resterons à 29,99€ par mois. L’augmentation ne touchera que ceux qui tiennent à ce service. À priori, l’arrêt de l’option télévision ne touche pas les autres services du boitier Freebox HD (ou Freebox Player), y compris la VOD. Cerise sur le gâteau, il semblerait que la TV sera activable et désactivable depuis l’interface d’administration de la Freebox à tout moment, ce qui permettra de la désactiver en cas d’absence prolongée, si l’on part en vacances par exemple. Pour le FAI, c’est un moyen efficace de réduire la taxe COSIP, qui ne s’appliquera désormais que sur l’option TV et non sur la moitié du forfait. Bref, c’est un très beau coup fiscal pour le trublion des télécoms. C’est selon moi un assez bon compromis, surtout pour ceux qui n’utilisaient pas la télévision. En revanche, pour les non-dégroupés, l’augmentation sera de 5,99€ par mois, portant le forfait à 35,98€/mois ! La justification avancée est l’inclusion des appels vers les mobiles. En pratique, Free vient de s’aligner sur les prix non-dégroupés de Neuf qui ont toujours été à 34,90€/mois.

Orange, le FAI le plus cher du marché, a également répercuté la hausse sur ses forfaits où il y avait une part de TVA à 5,5%, c’est à dire la majorité de ses clients.

Quand à Numéricâble, ils ont augmentés tous leurs forfaits de 2 à 3€ pour s’aligner sur leur concurrents, alors que la TVA reste de 5,5% pour la TV câblée !

Bref, la modification du taux de TVA aura été un prétexte a toute une série d’augmentations, dont la palme revient à Numéricâble. Le 1er Février, nous allons raquer…